Madame à Casa a testé pour vous!

MADAMA A CASA a testé pour vous… « The DoorZ Escape Game », le concept de l’escape game à casablanca

Jeu d’évasion pour adultes, l’escape game est une activité grandeur nature de plus en plus connue à travers le monde. Pour devenir un Sherlock Holmes des temps moderne, un génie de l’énigme ou un casseur de coffre fort à Casablanca, c’est chez The Doorz que toute l’équipe de Madame s’est rendue pour une après-midi joyeusement captivante.

 Lorsque j’entends parler pour la première fois d’escape game, je reste perplexe. Me retrouver dans une salle enfermée et devoir résoudre des énigmes pour en sortir ? Très peu pour moi ! Dans mon imaginaire débordant, je me vois déjà rester cloîtrée dans le noir, la boule au ventre parce qu’une charade conçue pour un enfant de 4 ans me donne du fil à retordre. J’ai immédiatement une vision de moi en train de suer et de crier à gorge déployée en demandant de l’aide, type crise de nerf dans « Saw ».

Une semaine plus tard, c’est Madame qui remet ça sur le tapis avec une nouvelle à laquelle je ne m’attendais pas : demain après-midi toute la rédaction va tenter une session d’escape room ! Je pensais être tranquille mais non, une entreprise d’escape game a bel et bien établit ses nouveaux locaux sur la corniche de Casablanca.

Le lendemain, je dois avouer que c’est agréable de se retrouver à l’extérieur avec toute l’équipe. Nous sommes au centre commercial d’Anfa Place, sous un petit soleil réconfortant. Au détour d’une allée, on arrive devant une façade style factory, qui abrite une salle cosy avec un petit bar à jus et des tables en bois vintages. Bienvenue à « The Doorz », aux portes de l’escape game casablancais. Tout à coup, je me détends : comment un endroit si sympathique pourrait me faire passer un mauvais moment ?

On attaque tout de suite par un petit briefing et un recap des règles à suivre avec la jolie Wassila. Le concept de l’escape game est simple : enfermé dans une pièce à thème nous et notre équipe avons 60 minutes pour trouver le moyen d’en sortir en trouvant des passages secrets, en ouvrant des cadenas, en résolvant quelques casses têtes logiques et en découvrant des indices disséminés ici et là.

On nous rappelle qu’ici l’esprit d’équipe est très important : difficile de gagner si les participants ne se concertent pas ! Point positif, nous sommes suivis à distance pendant toute la durée du jeu, orienté par un écran. Si les « doorzmen » de l’ombre nous voient stagner dans nos recherches, ils pourront nous délivrer des indices supplémentaires pour ne pas rester au point mort. Ouf ! Envolées, mes scènes d’horreur claustrophobes. « Vous êtes prêts ? », nous demande Wassila. Tout le monde se regarde avec excitation. Yess. C’est parti.

Pour cette expérience The Doorz nous a réservé la room « Shérazade ». Le pitch ? A Bagdad, la princesse Shérazade a été empoisonnée par la principale concubine du Sultan. Notre mission ? Retrouvez l’antidote qui sauvera la belle des lymbes de la mort.

On découvre alors une pièce, pas très grande, au décor de l’âge d’or arabo musulman. Tableaux persans, miroirs vieillis, placards cadenassés…dès notre arrivée un bip retenti sur l’écran : plus que 59 minutes pour sauver la belle princesse. Maintenant chaque minute compte !

Coup d’adrénaline. Tout le monde commence par se disperser pour prendre conscience de l’environnement alentour et des indices qu’il recèle. Alors que notre caméraman commence à fouiller partout, l’infographiste lui préfère déceler les indices visibles ici et là. A l’aide d’une feuille et d’un stylo, il note tout ce qu’il voit. Moi, j’ouvre les boîtes posées sur des étagères. Et puis, tout va très vite : on découvre une trappe cachée avec un papier-indice. Avec lui, on arrive à déchiffrer d’autres messages cachés. C’est tout un parcours invisible d’indices qui prend forme. Après un petit exercice de calcul mathématique, tout le monde se rue sur les cadenas, quand tout à coup : Bingo ! Mon cadenas s’ouvre. Jamais je n’avais pensé à la joie grisante que procure l’ouverture d’un coffre. Sauf que le magot n’est ici qu’un autre papier au message alambiqué.

  The DoorZ, un TeamBuilding innovant et puissant

Je ne sais pas ce que cette feuille cache mais je m’y attelle au plus vite. Je pourrais presque sentir les rouages de mon cerveau s’activer. A côté de moi, ça s’agite dans tout les sens. A gauche, a on découvert un autre indice (une photo cette fois), quand à ma droite on fait tomber les codes de cadenas les uns après les autres. Eureka ! Mon message alambiqué a pris sens! Ma trouvaille réussit à ouvrir un autre coffre. A l’intérieur, de nouveaux indices…ça n’en finit pas ! BOOM ! Tout le monde s’arrête, interdit : un passage secret vient de s’ouvrir ! Euphorie générale et applaudissements nourris pour le petit futé qui a trouvé la combinaison d’ouverture.

De fil en aiguilles, toute l’équipe se fait passer la feuille des codes. Alors qu’un cadenas continu de résister à mes assauts, on m’appelle dans l’autre pièce : une énigme nous pose problème et on a besoin des lumières de tous. Chacun a beau se tourner les méninges dans tous les sens, rien. On se retrouve un peu pantois quand une voix s’échappe de l’écran pour nous indiquer le sens de la marche à suivre. On se remet au travail. Bingo ! Ouverture d’une autre salle secrète. Tout le monde saute de joie. On pourrait nous prendre pour un groupe d’enfant qui vient de découvrir un passage secret pour Disneyland.

Un coup d’œil à l’écran me donne des sueurs froides : 49 minutes ! Il ne nous reste pas beaucoup de temps ! L’alerte est donnée, tout le monde s’active de plus belle. Un cadenas est ouvert, puis deux, et enfin le grâal : une fiole est trouvée, la princesse Shérazade est sauvée et nous, on ressort ravit. Le pari est gagné ! Nous avons mis exactement 54 minutes pour sortir. Une fois à l’extérieur, on se détend autour d’un jus. Et là les questions fusent : pourquoi ce code n’a pas marché sur tel ou tel cadenas ? Et cette énigme, elle faisait référence à quoi ? Bien que sorti du jeu, notre tête est toujours à l’intérieur de ce palais des mille et une nuits et il nous faut encore un peu de temps pour reprendre nos esprits. Une chose est sûre, l’escape game est addictif à haute dose et on en ressort avec qu’une seule envie : recommencer !

 

Encadré :

  • L’espace game a vu le jour en Asie avant de faire un carton en Europe et aux Etats-Unis
  • Le nombre de joueurs va de 3 à 6 personnes max : collègues, amis, famille : tout le monde y trouve son compte !
  • The Doorz présente plusieurs salles à différents niveaux de difficulté : Shérazade, le secret des Templiers, l’explorateur disparu et, petites nouveautés, le Braquage à la marocaine et le trésor des pirates!
  • Pour des team buildings mais aussi pour des anniversaires, EVG ou juste pour une soirée fun, The Doorz s’inscrit comme un espace de jeux multiple à taille réelle pour grands enfants !

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Venez tester un jeu d'évasion grandeur nature en équipe de 3 à 6 personnes
Commencer